EASYRECRUE_ENTRETIEN_PRESQUE_PARFAIT.jpg

Un entretien presque parfait

Vous est-il déjà arrivé de vous dire qu’un candidat serait le bon, « the one » à la lecture de son profil et qui s’est finalement avéré être un mouton à 3 pattes plutôt que 5 une fois reçu en entretien ? Quelle déception, quelle frustration. Mesdames et messieurs les recruteurs, les photos ne sont pas les seuls documents photoshopés, les CV aussi ! Voici quelques conseils pour ne plus vous laisser duper par des candidats « trop beaux pour être vrais ». Un entretien presque parfait, rendons-le parfait avec ces quelques étapes.

1 . Vérifiez la cohérence de son CV

Lorsque vous recevez des CV, quelques détails vous aiguilleront sur le sérieux et l’organisation de votre candidat. Lorsque vous les présélectionnez, ce document est le seul passeport d’entrée pour intégrer la shortlist alors il est important de l’analyser, et de lire entre les lignes. Si vous décidez dans un premier temps de privilégier la sélection par les hard skills (diplômes, expériences, compétences), prenez le temps de vérifier ces quelques éléments :

a. L’ordre des expériences professionnelles 

Vérifiez qu’elles apparaissent de la plus récente à la plus ancienne. Comparez également les informations citées avec celles du profil Linkedin pour confirmer une cohérence. Cela prend certes un petit peu de temps, mais vous en fera gagner par la suite.

b. Le listing des missions réalisées

Lorsque le CV contient des missions citées par bullet points ou tirets, vérifiez qu’il y a une cohérence dans les énoncés et que la structure est propre à l’ensemble des tâches ( - définition du budget Marketing ; - Animation des réseaux sociaux ; - …)

c. Les certifications

Vérifiez que les certifications acquises ne soient pas caduques. Certaines sont effectibles à vie, tandis que d’autres ne sont valables que 6 mois, voire un an. Si vous recherchez une personne avec des compétences récentes qui soit opérationnelle de suite, cette information sera primordiale pour la suite.

EASYRECRUE_CV.jpg

2 . Consultez sa e-réputation

Lorsque vous sentez un « perfect match » avec un candidat, intéressez-vous à sa e-réputation en consultant ses différents réseaux sociaux. Commencez par Linkedin et vérifiez que les expériences citées soient claires et transparentes à ce que vous avez pu trouver dans son CV. Consultez les différentes recommandations, et harmonisez celles-ci pour dresser un portrait du candidat lorsqu’il est en poste. Qui est-il et comment se comporte-t-il lorsqu’il est intégré à une équipe ? Vous pouvez également consulter ses publications et « activités récentes » pour jauger sa curiosité. Que publie-t-il ? Que commente-t-il ?

Lorsque vous avez fait le tour de son Linkedin, rien ne vous empêche de pousser un cran plus loin la curiosité (sans frôler l’intrusion). Vous pouvez également vous rendre sur son profil Facebook pour comprendre qui il est. Certains profils sont accessibles au public et il est alors facile de voir les différentes actualités et partages. Le but ? Comprendre comment votre collaborateur en devenir s’exprime, et si l’enveloppe professionnelle est conforme à sa personnalité. Vous pouvez décider de ne pas intégrer un candidat qui pourrait être insultant, et peu tolérant envers autrui. Finalement, le recrutement n’est-il pas une question d’intuition avant tout ?

EASYRECRUE_E_REPUTATION.jpg

3 . Ne négligez pas la sélection par les soft skills

Lorsque vous recherchez de nouveaux collaborateurs à intégrer à votre société ou pour le compte de d’autres entreprises, n’oubliez pas de prendre en compte les soft skills des candidats. En opposition aux hard skills, ceux-ci vous permettront de comprendre le béhaviorisme de votre candidat lorsqu’il est intégré à des équipes et surtout, prédiront s’il restera ou non à son poste.

Pour éviter l’entretien physique presque parfait, privilégiez une présélection qualitative qui vous permettra de valider tous ces aspects en amont. L’entretien vidéo différé est la meilleure alternative pour juger rapidement les hard skills et soft skills. Vous pouvez également faire appel à un Assessment Center si votre budget vous le permet.

Quelle que soit l’option que vous choisissez, voici les questions qui vous permettront de déceler rapidement les (vrais) moutons à 5 pattes. Et puisqu’un exemple concret vaut 1000 mots, découvrez comment l’entretien vidéo peut vous permettre de jauger ces compétences. Alors, quelle note lui donnez-vous ?

Priscilla_vidéo-1.jpg

 

 

Posté par Jessica Dent
le 15 décembre 2016

Catégories
recrutement innovant , soft skills , Article

SOYEZ LE PREMIER À COMMENTER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos conseils
et actualités RH par Email

New Call-to-action

Nos ressources RH (LB, eBook, …)

New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action