comment choisir un test de langue

Tests de langue, qui est le meilleur ?

Qui choisir et pourquoi ? C’est probablement la question que vous vous posez lorsqu’il s’agit d’intégrer un test de langue à votre processus de recrutement. Car vous vous devez d’évaluer le niveau de langue de vos candidats et vous cherchez une solution vraiment professionnelle. La palette de choix semble large, quoi qu’à bien y regarder, combien d’entre elles peuvent se vanter de s’adresser véritablement aux entreprises ? Répondons ensemble à vos interrogations.

Pendant très longtemps, les recruteurs se sont prêtés au jeu de l’évaluation du niveau d’anglais en posant eux-mêmes quelques questions pendant les entretiens. La traditionnelle phrase « continuons cet entretien en anglais » était ainsi le début d’un moment d’échange visant à juger de l’aisance orale du candidat. Or voilà, le recruteur, tout bon évaluateur qu’il soit quant à l’adéquation d’un candidat avec un poste, n’est, par essence, pas un expert linguistique. C’est donc en tout logique que cette étape du processus s’est standardisée et que les RH font désormais appel à des tests professionnels pour évaluer le niveau de langue de leur candidat. Mais comment font-ils leur choix ?

Si dans les faits ils sont peu nombreux à se tourner vers des tests plus académiques comme le TOEIC ou le BULATS (lire la tribune "Pourquoi le TOEIC est dépassé"), certains ont opté pour le Bright, qui se veut adapté à l’environnement « business » et d’autres ont choisi la solution easySPEAKing, les premiers tests de langue professionnels 100% en ligne. C’est donc sous l’angle de l’expérience candidat, si chère aux recruteurs et des questions qu’ils se posent, que nous allons refaire le match. Bright VS easySPEAKing : ça commence maintenant !

iStock-831745614-606208-edited

#1. Ce test de langue va-t-il rendre mon process plus long ?

Que ce soit côté recruteur comme côté candidat, la longueur du processus est un point sensible. Il ne s’agit pas de multiplier les étapes, pour autant, en tant qu’entreprise dans un environnement globalisé, vous vous devez d’évaluer le niveau de langue de vos candidats. Alors autant que l’expérience soit la moins chronophage possible.

Avec les solutions Bright, malgré la promesse de tests en ligne, il est encore obligatoire de se déplacer en centres agrées ou bien d’organiser des sessions en interne car les sessions de tests sont encadrées. Celles-ci durent environ 1 heure. Il faut donc trouver un créneau, un centre facile d’accès pour le candidat (ou une salle au sein de l’entreprise) et l’inviter à s’y rendre pour passer le test. Temps d’organisation : 15 minutes/Temps de réalisation : 1 heure (plus déplacement)

Avec la solution easySPEAKing, les tests de langue sont en ligne et vraiment 100 % digitaux. Plus besoin de faire se déplacer le candidat. En un clic, il est possible d’inviter ce dernier à réaliser le test de l’endroit où il le souhaite et au moment le plus propice pour lui. Une fois le test réalisé, le recruteur reçoit les résultats en moins de 48h. Temps d’organisation : moins d’une minute/Temps de réalisation : 20 min environ.

BRIGHT 0 – 1 EASYSPEAKING

#2. Quelle expérience candidat avec ce test ?

Tester son niveau d’anglais n’est pas toujours une partie de plaisir pour les candidats. Un peu stressant pour les débutants, ennuyeux pour ceux qui ont déjà un bon niveau. Il faut donc que l’expérience procurée à travers le test puisse convenir à tout type de candidats.

qcmAvec le Bright, passé un déplacement parfois contraignant, une fois de plus, les tests sont en ligne – fini donc le papier et le crayon à gomme – mais il s’agit encore et toujours d’un questionnaire exclusivement sous forme de QCM. Le candidat va donc passer une heure à cocher des cases. La méthode reste encore vieillotte et peu engageante.

image (2)-842395-edited

Avec easySPEAKing, on navigue en plein dans l’ère digitale puisque ces tests nouvelle génération incluent la technologie vidéo mêlant ainsi questions orales, QCM et épreuves de rédaction. Et le candidat peut choisir le bon moment pour réaliser son test. Fini le stress de la salle d’examen pleine de candidats. Sans oublier, que le recruteur peut ainsi se prémunir de la triche et véhiculer une image employeur plus moderne. 

BRIGHT 0 – 2 EASYSPEAKING

#3. Ce test va-t-il aboutir sur un vrai niveau de langue ?

Qu’entend-on par un « vrai niveau de langue » ? Il s’agit de l’évaluation à 360° des quatre compétences linguistiques que sont la compréhension écrite et orale, l’expression écrite et orale.

Le Bright évalue principalement les compétences liées à la compréhension et non à l’expression puisque le QCM intègre des questions de grammaire et de conjugaison ainsi qu’un jeu de questions en fonction de courts enregistrements audios. Mais pas d’expression à l’horizon. Une évaluation donc basée sur les compétences passives, réalisée en fonction du CECRL, et traduite sur une échelle de niveau allant de 1 à 5, propre au Bright.

Avec easySPEAKing, la diversité des épreuves est justement faite pour que l’évaluation soit complète. La vidéo permet au candidat de démontrer son niveau à l’oral, l’épreuve de rédaction à partir d’une question professionnelle ouverte évalue l’écrit. Quant à la compréhension, un QCM fait suite à l’écoute d’une scénette. Des évaluateurs certifiés visionnent, évaluent et définissent, par compétences et au global, le niveau CECRL des candidats, permettant de définir ses points forts et points faibles.

Synthese ES

BRIGHT 1 – 3 EASYSPEAKING

 #4. En quoi ce test est-il adapté au recrutement en entreprise ?

Selon une étude Linguaid, une certification linguistique « doit être centrée sur des compétences professionnelles opérationnelles (principalement orale), être déployable à grande échelle, simple à organiser, en ligne… et dans la mesure du possible, objective. » L’étude constate que les tests standardisés actuels sont objectifs et certifiants mais ils « ne sont pas destinés à évaluer les compétences en contexte professionnel… tester l’expression oral… ou évaluer les résultats de la formation et le retour sur investissement. »

Avec le Bright, le sujet des questions est professionnel (c’est la raison pour laquelle il était initialement choisi par le secteur de l’audit et du bancaire) mais le test n’évalue pas les compétences dans le cadre d’une activité spécifique en entreprise, dans la mesure où l’oral n’est pas testé et où les interactions ne se résument généralement pas des phrases de quelques secondes non contextualisées.

Avec easySPEAKing, non seulement l’oral est évalué mais les questions posées font toujours référence à l’environnement professionnel : les motivations, les projets réalisés… Pour ne pas créer de redondance ou de triche, les questions sont attribuées de manière aléatoire parmi un large choix. Quant à la scénette, il s’agit d’un extrait de réunion professionnelle de 2 minutes. Le candidat est donc plongé dans une atmosphère professionnelle tout au long du test.

BRIGHT 1 – 4 EASYSPEAKING

#5. Quelles sont les langues évaluées ?

Côté Bright : 11 langues peuvent être évaluées – Anglais, Allemand, Espagnol, Français, Italien, Portugais, Néerlandais, Flamand, Suédois, Chinois mandarin et Russe

Côté easySPEAKing : 7 langues peuvent être évaluées – Anglais, Allemand, Espagnol, Français, Italien, Portugais, Neerlandais. Plusieurs langues sont en développement comme le Chinois mandarin, le Japonais, l'Arabe littéraire et le Russe.

BRIGHT 2 – 4 EASYSPEAKING

Finir sur un 4-2 ? Si ce score ne vous dit rien, vous êtes sans doute passés à côté de quelque chose cet été… Vous souhaitez en savoir d'avantage sur le grand vainqueur ? Suivez le guide !

Je découvre easySPEAKing

Le résultat est sans appel mais jouons tout de même les prolongations : pour pousser encore plus loin l'expérience candidat et simplifier l'accès aux tests easySPEAKing, une nouvelle application mobile est désormais disponible depuis les stores. Découvrez l'article dès à présent en cliquant sur l'image !

ES Mockup-795963-edited

L’application mobile easySPEAKing est gratuite et disponible pour les systèmes iOS et Android.

Crédits photos : iStock

Bouton de téléchargement App StoreBouton de téléchargement Google Play

Posté par Erin Douglas
le 24 juillet 2018

Catégories
tests de langue, easyspeaking, Article

SOYEZ LE PREMIER À COMMENTER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos conseils
et actualités RH par Email

New Call-to-action

Nos derniers articles

Nos ressources RH (LB, eBook, …)

New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action