EASYRECRUE_Digitalisation_RH-1.jpg

RH, do the Right thing : transformez-vous !

Les levées de fonds annoncées récemment par trois acteurs majeurs de la French HRTech expriment l’hyperdynamisme du secteur et la volonté de répondre aux défis de la transformation numérique. Certaines difficultés, touchant notamment au marché du recrutement, demeurent cependant : quelles sont-elles ? Et comment les dépasser ? 

La digitalisation croissante des processus de recrutement place les équipes RH en charge devant une double nécessité : il leur faut non seulement s’adapter aux nouvelles pratiques, et donc se départir de certaines habitudes, mais aussi anticiper les révolutions à venir. Or l’étude annuelle Linkedin (« Les tendances du recrutement en France en 2017 ») révèle un paradoxe sur ce point : aujourd’hui, ces équipes investissent davantage dans des solutions répondant à des problèmes de gestion à court terme alors même qu’elles aspirent à investir dans des stratégies de recrutement à long terme.

 Des aspirations contrariées

L’étude nous apprend en effet que la plupart des équipes françaises investissent d’abord dans les sites d’annonces (31% des responsables interrogés) et les agences de recrutement (22%). Mais quand on leur demande ce qu’elles feraient avec un budget illimité, elles répondent qu’elles investiraient en priorité dans de meilleurs outils de recherche de candidats (50%) et dans la promotion de la marque employeur (49%).

De fait, le paradoxe s’explique assez facilement si l’on remonte le fil des contraintes ordinaires ; ce que l’on voudrait faire passe après l’ordre du jour. Et le serpent se mord la queue : on met plus de temps (et de budget) à recruter faute d’outils adaptés, d’où le manque de temps (et de budget) pour s’équiper et se former à des outils innovants...

 Si l’on regarde du côté des indicateurs de la qualité du recrutement, la même contradiction entre la fin et les moyens mis en œuvre se fait jour : en effet, pour 53% des responsables de l’acquisition de talents, le premier de ces indicateurs est le temps nécessaire pour une embauche. D’où la priorité donnée, à tort, aux sites d’annonces ... alors que de meilleurs outils de recrutement permettraient des embauches plus rapides et plus durables, donc plus rentables.

Les indicateurs relatifs à la marque employeur (« expérience et satisfaction des candidats lors de l’entretien », « réputation de l’entreprise en tant que lieu de travail agréable »), dont on sait l’influence sur la capacité des RH à recruter les meilleurs talents, sont loin derrière – et seulement 6% du budget dédié au recrutement va à la promotion de la marque employeur. Là encore, la gestion quotidienne et les contraintes du court terme apparaissent comme un obstacle à la mise en place d’alternatives pérennes d’optimisation du recrutement.

Tranchez le nœud gordien : optez pour des solutions innovantes

Pour répondre à ces difficultés, les éditeurs de logiciel RH, qui pour 78% d’entre eux se consacrent au recrutement et à la mobilité, disposent des solutions et des compétences ad hoc : ils sont à même de résoudre ce conflit entre les besoins immédiats et la volonté de transformation. La digitalisation des processus d’embauche se veut un vecteur de simplification : il s’agit d’investir dans des outils permettant de gagner rapidement en flexibilité et de s’affranchir des tâches chronophages.

L’objectif, c’est bien de libérer les acteurs RH en charge du recrutement des contraintes ordinaires pour que l’énergie et le temps épargnés puissent être réinvestis dans des stratégies de gestion à long terme qui leur permettront, par exemple, de pérenniser les talents dans l’entreprise et d’en attirer d’autres à travers l’image de marque. Les start-up du secteur entendent également fournir aux entreprises de meilleurs outils pour l’examen des compétences sociales et relationnelles des candidats, l’appréciation de ces soft skills qui permet la diversification du recrutement et représente la tendance numéro 1 en France.

EASYRECRUE_Innovations_Digitales_RH.jpg

« Il faut être absolument moderne »

Enfin, choisir des outils de recherche innovants (comme la présélection vidéo) n’est-ce pas déjà soigner son image de marque employeur ? Les deux aspirations ne sont pas distinctes, mais se nourrissent l’une l’autre. Les meilleurs talents seront attirés par une entreprise qui propose des solutions de recrutement innovantes et soigne l’expérience candidat. Certes, le retour sur investissement est difficile à mesurer s’agissant de la marque employeur, mais il est certain qu’on valorise cette image à moindre coût en utilisant des outils en phase avec les attentes des candidats, dont beaucoup, ne l’oublions pas, sont des digital natives. Des enfants de la digitalisation, donc, qui comprennent en un clin d’œil, et en un clic, si l’entreprise qu’ils envisagent de rejoindre parle leur langage, ou non.

 

Posté par Mickaël Cabrol
le 25 mai 2017

Catégories
digitalisation RH , recrutement digital , Article

Suivez-moi sur :

SOYEZ LE PREMIER À COMMENTER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos conseils
et actualités RH par Email

New Call-to-action

Nos derniers articles

Nos ressources RH (LB, eBook, …)

New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action