entretien distance

5 conseils pour recruter à distance avec l'entretien vidéo différé

L’heure est au recrutement à distance pour les équipes qui ont choisi de poursuivre leur processus en cours. Parce que l’entretien vidéo différé est l’un des outils de présélection, nous vous donnons aujourd’hui quelques conseils pour créer une campagne de recrutement et le questionnaire associé. Et pour vous faciliter la vie, pour chaque action à mettre en place, retrouvez la check-list idéale.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, rappelons en quoi consiste l’entretien vidéo différé. C’est une solution de présélection en vidéo qui remplace très souvent la préqualification téléphonique pour plusieurs raisons : elle est plus rapide (en moyenne 50 % de temps gagné), plus qualitative (environ 25 % de profils rencontrés en plus) et offre au candidat une meilleure expérience. En effet, il s’agit d’un moment privilégié pour ces derniers d’aller au-delà de leur CV ; et pour le recruteur c’est la possibilité de voir beaucoup plus de candidats et une excellente manière de détecter les soft-skills attendus en fonction des postes.

Comment ça marche ?

  • Le recruteur prépare une campagne sur la plateforme Easyrecrue (questions, formats, timing)
  • Il invite les candidats directement depuis son ATS ou depuis la plateforme
  • Les candidats répondent au questionnaire en vidéo quand ils le souhaitent et d’où ils le souhaitent, dans un délai imparti.
  • Les recruteurs évaluent, partagent les entretiens avec les managers et présélectionnent ainsi les meilleurs candidats pour poursuivre le processus.

NB : un entretien vidéo différé ne remplace pas l’entretien physique (en face à face ou en visio).

interview-1-evd

#1. Préparer sa campagne de recrutement

Pour se lancer dans la présélection vidéo, il faut créer des campagnes de recrutement en bonne et due forme. Cela signifie qu’il faut identifier les postes pour lesquels on souhaite réaliser une short-list à partir d'un entretien vidéo différé. Si la plupart du temps cela concerne les postes aux candidatures volumiques, il peut bien entendu être généralisé à tous les types de postes.

  • Avancer de commencer, munissez vous de l'offre ou de la fiche de poste pour définir les compétences à évaluer qui sont déterminantes pour que le candidat puisse poursuivre le processus. Ce sont celles qui vous tentiez de détecter par téléphone auparavant. Elles peuvent également être de nature technique (par ex : faut-il impérativement que le candidat maîtrise un outil donné ou qu'il ait le permis ?). 
  • Vous devrez également définir la durée de la campagne - c'est le temps accordé au candidat pour compléter l'entretien vidéo différé. Il est conseillé de laisser entre 3 et 5 jours et de faire en sorte qu'un weekend soit compris dans ce délai. En effet, l'avantage de la solution est de laisser au candidat la possibilité de réaliser son entretien en dehors des heures de bureau et pour beaucoup cela signifie le samedi ou le dimanche.

Une fois ces actions réalisées, vous pouvez passer à la réalisation du questionnaire. 

#2. Construire un bon questionnaire 

C’est une étape primordiale à ne pas prendre à la légère car un questionnaire de qualité est le gage d’une présélection de qualité. L’un des avantages majeurs de l’entretien vidéo différé est de pouvoir identifier rapidement les hard mais aussi les soft-skills que vous recherchez chez vos candidats. 

  • Ne pas proposer plus de 10 questions car l’objectif est d’aller plus vite qu’une présélection téléphonique. Il faut que cela reste court à regarder et à évaluer (idéalement entre 10 et 15 min).
  • Commencer par une première question simple, de mise en jambe pour mettre le candidat à l’aise. N’oubliez pas que l’exercice face caméra n’est pas simple.
  • Éviter les questions trop bateau (type force et faiblesses) car l’idée est d’en apprendre plus sur les motivations du candidat.
  • Proposer des questions plus originales pour disposer de réponses originales, distinguer les candidats, et leur donner envie de vous rencontrer.
  • Poser une ou deux questions écrites pour évaluer l'orthographe et l'expression écrite.
  • Garder le même timing pour répondre à chaque question afin que le candidat ne soit pas perdu. Il est recommandé de laisser entre 1 à 2 minutes de réponse au candidat.

Le questionnaire idéal :

  • Question 1 – en vidéo – la présentation du candidat en guise de mise en conditions
  • Question 2 à 5 – en vidéo – pour aller chercher en profondeur les capacités du candidat – pensez à des questions de mise en situation par exemple.
  • Questions administratives – QCM ou écrites – importantes pour vous : prétentions salariales, disponibilité, permis, … qui pourront vous permettre de faire un premier tri lorsque celles-ci sont déterminantes.
  • Question ouverte - le candidat se sent désormais plus à l'aise, laissez-lui la parole pour "le mot de la fin" par exemple.

Ce questionnaire idéal pourra être dupliqué en fonction des postes et des campagnes, et les questions 2 à 5 changées en fonction des compétences à évaluer. Ce qui constitue un vrai gain de temps.

#3. Travailler l’accueil pour une meilleure expérience candidat

Pour encore près de 80 % des candidats, l’entretien vidéo différé est une nouvelle expérience. Il faut donc garder en tête qu’il est essentiel au cours du processus, de les informer, les rassurer et les mettre à l’aise pour qu’ils puissent réaliser leur entretien dans les meilleures conditions. Voici donc la check-list de l’accueil candidat :

  • Soigner sa page d’accueil : sur la plateforme, il est possible de personnaliser sa page d’accueil en y ajoutant des vidéos, des photos attrayantes pour plonger le candidat dans l’univers de l’entreprise, mais aussi une photo du manager ou du recruteur.

    landing page easyrecrue
  • Informer les candidats en amont : mentionnez l'entretien vidéo dans votre annonce afin qu’ils sachent à quoi s’attendre au cours du processus de recrutement.
  • Réaliser une vidéo d’introduction : pour rassurer et informer le candidat avant de commencer l’entretien, il est possible d’introduire une courte vidéo (découvrez l’exemple d’Heineken qui présente la méthode à ses candidats). L’objectif est de présenter les différentes étapes du processus de recrutement et de rassurer sur la présélection vidéo.

#4. Soignez vos communications

Parce que tout se fait à distance, il est primordial de soigner sa communication avec les candidats afin de les guider pour que l’exercice soit un succès. Bien entendu, certains recruteurs auront à cœur tout de même de passer un appel au moment de la présélection pour prévenir les candidats retenus qu’ils vont être invités à un entretien en différé et leur dispenser quelques conseils. Pour les autres, la plateforme permet l’envoi régulier d’emails automatiques d’invitation, de relance et de feedback. Pour que l’expérience du candidat soit la plus agréable possible, chacune des communications doit donc être travaillée attentivement.

  • Préparer le mail d’invitation : l’objectif est d’expliquer la démarche au candidat, de leur donner des conseils pour réaliser l’entretien (retrouvez ici nos 5 conseils candidats pour passer son entretien vidéo différé) – vous pouvez y glisser un lien vers la page réservée au candidat avec un espace d’entrainement et les coordonnées du support. C’est encore mieux s’il est personnalisé !
  • Préparer les emails de relance : pour s'assurer que tous les candidats passent l'entretien, vous pouvez programmer des emails de relance réguliers tant qu'ils ne l'ont pas effectué
  • Préparer les emails de feedback : les retours effectués aux candidats, qu'ils soient retenus ou non, sont essentiels. Vous pouvez préparer quelques modèles spécifiques en fonction des retours à envoyer aux candidats (raisons de refus, proposition de tests techniques, proposition d'entretien physique...)

People Experience design

Quelques conseils proposés par les candidats eux-même :

  • Poser les questions en vidéo - il est plaisant de voir le RH ou le manager auquel on s'adresse. 
  • Faire une présentation rapide du concept de l’entretien vidéo – même s’il est de plus en plus répandu la plupart des candidats réalisent l’exercice pour la première fois.
  • Laisser un peu plus de temps de réponse pour chaque question – cela donne l'opportunité de faire une réponse un peu plus détaillée.

#5. Évaluer l’entretien

Une fois reçus, tous les entretiens vidéo devront être visionnés et évalués. C'est une étape très importante qu'il convient de faire dans de bonnes  conditions. C'est pour cela que notre premier conseil est de vous mettre au calme et de vous garder des plages spécifiques dans votre agenda pour regarder les vidéos. Voici d'autres points de vigilance à observer : 

  • Connaître ses biais : pour ne pas vous laisser rattraper par les biais cognitifs qui peuvent subvenir pendant un entretien classique, définir clairement les points forts pour vous à chaque question (si le vocabulaire associé au métier est maîtrisé par exemple, la capacité du candidat de synthétiser ses propos...)
  • Ne pas regarder nécessairement la première question en premier ! En effet, il faut au candidat un temps d’adaptation pour se familiariser avec le fait de se filmer et votre jugement pourrait être biaisé. 
  • Utiliser les moyens d’évaluation mis à votre disposition sur la plateforme – commentaires, notation par critères – et ne pas hésiter à les partager avec les managers afin qu’ils puissent être impliqués eux-aussi dans l’évaluation.
  • Rester bienveillant car l’exercice n’est pas simple et tous les candidats ne sont pas nécessairement à l’aise à l’oral.

Partagez cette checklist avec tous les membres de l’équipe amenés à évaluer les entretiens notamment avec les managers.

>> Pour aller plus loin, lire l’article "Evaluer un entretien vidéo différé : 10 bons reflexes à partager avec vos managers".

Une fois les entretiens évalués, il ne vous reste plus qu’à rencontrer les candidats shortlistés. Invitez-les en un clic en choisissant des solutions de planning d'entretien en ligne comme celle intégrée dans Easyrecrue Interview. Les candidats choisissent leur créneau parmi les disponibilités déclarées par les recruteurs et les managers, et chacun gagne du temps en évitant les traditionnels aller retour téléphonique pour trouver un créneau commun.

Ensuite, place à l’entretien physique, ou, parce que les entretiens de visu sont mis entre parenthèse en ce moment, optez pour une solution de visioconférence adaptée au recrutement

Vous voulez en savoir plus sur l'entretien vidéo différé ? Cliquez ici👇

En savoir plus

 

SOYEZ LE PREMIER À COMMENTER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos conseils
et actualités RH par Email

New Call-to-action

Nos ressources RH (LB, eBook, …)

New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action