recrutement-airlines-digitalisation

Les 3 défis du recrutement pour les compagnies aériennes

Selon une étude IATA Aviation Human Resources Report 2018, le recrutement est devenu pour près d’un responsable RH sur deux (48 %), l’enjeu numéro 1 des compagnies aériennes, devant les enjeux de rétention et de développement des compétences. Pourquoi ? Car sur un marché où la concurrence mondiale est de plus en plus virulente, il n’est pas simple de faire face à un volume croissant de demandes d’embauche, à traiter souvent dans l’urgence. L’enjeu : attirer les talents et leur garantir une bonne expérience candidat. La solution : digitaliser les processus. Explications.

Les compagnies aériennes ont longtemps été parmi les tops recruteurs avec des embauches par milliers pour staffer les équipages de cabine (ou PNC) et ceux au sol, les pilotes, les ingénieurs et concepteurs d’avions. Un secteur pour lequel la guerre des talents ne signifiait pas grand-chose : des talents, il y en avait ! Et puis les compagnies low-cost sont arrivées, l’Asie s’est réveillée, provoquant un véritable resserrement du marché, notamment autour des postes qualifiés. Dans le même temps, le nombre de passagers ne cesse d’augmenter – plus 3,8 milliards de nouveaux voyageurs estimés dans les 20 prochaines années – ce qui a un impact direct sur les besoins en personnel au sol, les chargés de service client et, bien entendu, le personnel navigant. Le recrutement devient donc majeur pour l’industrie aéronautique qui fait face à un défi : attirer les talents ! Pour y parvenir, nous avons examiné les trois axes d’amélioration.

#1. Attirer : l’enjeu de la marque employeur

Identifiées comme les deux principales difficultés à relever pour attirer les meilleurs talents, la disponibilité des postulants qui disposent des compétences et qualifications requises et le niveau de salaire ont été mise en valeur par l’étude IATA. Il s’agit donc dans un premier temps pour les compagnies de sortir du lot sur le marché afin d’attirer les candidats. Comment ? Votre marque employeur est votre atout N°1.

avión aerolíneas -1

Comment vos candidats et vos collaborateurs décriraient-ils votre compagnie en quelques mots ? En ont-ils une image positive ou négative ? Sur quoi se fonde leur jugement ? La marque employeur est l’un des défis majeurs pour les compagnies aériennes afin de se démarquer de la concurrence. Un effort conjoint entre RH et marketing doit permettre de rendre l’entreprise plus visible et attractive, tout en valorisant les postes à pourvoir. Cet effort se poursuit également pendant toute la durée du processus de recrutement (la fameuse expérience candidat, mais nous y reviendrons) et la phase d’intégration de la nouvelle recrue. Deux raisons : garantir le succès du recrutement et favoriser la rétention du talent. Le Graal, faire de chaque collaborateur un ambassadeur, fier d’appartenir à votre entreprise – et qui le fera savoir. Un point fort pour votre image de marque, et la boucle est bouclée !

👉 Pour aller plus loin : découvrez l'inbound recruting, quand RH et marketing s'accordent

Alors sur un marché où vous vous disputez les meilleurs talents, les candidats seront plus susceptibles d’accepter une offre parce que vous véhiculez une image employeur positive. Cette image est souvent cultivée par le rayonnement des valeurs de l’entreprise. Des valeurs qui doivent, au-delà des mots, se ressentir pendant toute la durée du recrutement. Pour les compagnies aériennes qui cherchent à promouvoir une image plutôt moderne et innovante (dans l’ADN du secteur), le choix des solutions digitales pour faire vivre leur processus de recrutement est un bon indicateur pour les candidats. 

#2 : Soigner l’expérience candidat

Que ce soit les hôtesses et stewards, les agents au sol ou les pilotes, les journées de présélection et d’entretiens, ils connaissent bien et vont sans doute prendre part à un grand nombre d'entre elles au cours de leur recherche d'emploi. Pas question qu’avant que vous ayez pu leur donner une réponse, favorable ou non, ils quittent le processus pour cause de « mauvaise expérience ». En effet, de nombreux aspects sont susceptibles d’influencer la façon dont ils vivent une expérience de recrutement, que ce soit la façon dont l’offre est présentée, dont l’entretien est planifié et mené ou encore les tests sont dispensés. En la matière certains acteurs comme Singapore Airlines ou encore Delta Airlines se sont vraiment attachés à soigner leur marque employeur et sont aujourd’hui reconnus comme offrant une expérience positive aux candidats qui intègrent leur processus RH.

👉 Découvrir ce qui gâche l'expérience candidat !

Un défi qui prend encore plus d’ampleur lorsque l’on sait que le processus de recrutement des compagnies aériennes commence par des journées de présélection, pendant lesquelles les recruteurs devront évaluer et qualifier les potentielles recrues parmi un grand nombre de participants. Un challenge que de les engager et leur permettre de démontrer leur motivation et leurs compétences pour intégrer la compagnie dans un tel contexte. L’objectif : maximiser le taux de conversion. Un équilibre délicat à entretenir.

À titre d’exemple, un candidat devrait-il voir son parcours interrompu à 10h00 après un premier test manqué ou parce qu’il ne dispose pas de l’un des critères déterminants (non anticipé) pour poursuivre ? Cela crée une expérience particulièrement déceptive pour ceux qui ont pris leurs dispositions pour assister à la journée de sélection. Pour y remédier, certaines évaluations en ligne avec des fonctionnalités de suivi peuvent être menées avant la journée d’évaluation pour éviter cela.

 iStock-181873679-1

#3. Innover dans le processus de présélection

Pour attirer et engager les candidats les plus qualifiés face aux compagnies aériennes concurrentes, le temps du recrutement est un facteur clé. Il faut être en mesure de prendre des décisions plus rapides car, pour des postes comme celui de PNC par exemple, les candidats ont tendance à accepter la première offre formulée. La question se pose alors de pouvoir digitaliser certaines étapes du processus de recrutement.

La solution ? Automatiser les tâches à faible valeur ajoutée. Tout d'abord, celles qui prennent le plus de temps : tri des CV, présélection et planification des entretiens. Elles peuvent être optimisées grâce à trois types d’outils existants : un chatbot sur votre site de carrière qui aide à rassembler et filtrer les candidatures, l’entretien vidéo différé pour remplacer la présélection téléphonique et enfin un assistant de planification pour organiser vos entretiens, à la Doctolib.

📩 Lire aussi : Recruteurs, automatiser les tâches à faible valeur ajoutée.

D’autre part, il est une compétence requise dans la plupart des compagnies : le niveau de langue. Un fait avéré pour les équipages de cabines sur les vols long-courriers ainsi que pour l’ensemble du staff dédié à la clientèle internationale. Des tests de langue font donc logiquement partie des journées d’évaluations et peuvent s’avérer éliminatoires pour les candidats qui ne pourront poursuivre le processus. Alors pourquoi ne pas s’assurer du niveau des candidats en amont ? La raison majeure : peu de tests garantissent une évaluation certifiée du niveau oral.

Grâce à la technologie vidéo asynchrone, c'est désormais possible. Les tests de langue easySPEAKing évaluent enfin les quatre compétences clés – expression écrite et orale, compréhension écrite et orale – dans un contexte professionnel.

easyspeaking-500

Une expérience simplifiée pour le recruteur qui envoie une invitation à chacun des candidats à évaluer en amont et reçoit les résultats en moins de 48 heures une fois le test complété. Il dispose ainsi d’un niveau certifié par des évaluateurs experts selon le cadre de référence européen (CECRL). Ainsi, seuls les candidats disposant du niveau fixé par la compagnie (B2 à C1 à l'oral en anglais) seront conviés aux journées de sélection. Du temps gagné pour les recruteurs comme pour les candidats qui ne se déplaceront pas pour rien. 

Une expérience simplifiée pour le candidat qui peut passer son test quand il le souhaite, d'où il souhaite, à partir d’un ordinateur ou d’un smartphone grâce à l'application mobile easySPEAKing en seulement 20 minutes. Il reçoit à l'issue du test son certificat de niveau afin d'identifier ses forces et faiblesses. 

✈️ À ce jour, plusieurs compagnies aériennes telles qu’Air France, Air Caraïbes ou encore OpenSkies ont choisi d’utiliser les tests easySPEAKing pour optimiser et digitaliser la façon dont ils évaluent les compétences linguistiques de leurs équipages de cabine, tout en leur offrant une expérience :

  • Innovante : les compétences orales sont évaluées en utilisant la technologie vidéo
  • Pratique : l’évaluation dure seulement 20 minutes et peut être réalisée depuis un ordinateur ou un mobile

EasySPEAKing est maintenant disponible en 13 langues, y compris l’anglais, le chinois mandarin ou le cantonais.

Je découvre easySPEAKing

Crédit photo : iStock

Posté par Julie Atlan
le 16 avril 2019

Catégories
tests de langue , easyspeaking , Article , compagnies aériennes

Suivez-moi sur :

SOYEZ LE PREMIER À COMMENTER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos conseils
et actualités RH par Email

New Call-to-action

Nos ressources RH (LB, eBook, …)

New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action