le père noel est une ordure
20 décembre 2018 / / autres, Article

Le recruteur est une ordure !

"Je ne vous jette pas la pierre Pierre, mais les recruteurs étaient à deux doigts de s'agacer." Pendant la période des fêtes de fin d'année, il est courant de formuler des vœux, des souhaits. À bien écouter les recruteurs, il y a quelques candidats qu'ils aimeraient ne plus croiser sur leur route en 2019. Tour d'horizon de ces comportements qui énervent et des faux-pas à ne pas commettre pour rester dans la course. Mais rassurez-vous les recruteurs ne seront pas en reste et certains devront également prendre quelques bonnes résolutions. 

Le Fantôme

16h... 16h15... 16h30. Toujours pas de candidat. Pourtant vous avez confirmé avec lui en début de semaine votre rencontre. Pas d'appel, ni d'email indiquant un éventuel contre-temps. 17H, c'en est fini. Silence-radio, vous n'entendrez plus jamais parler de lui. Le fantôme, c'est ce candidat qui ne vient pas, qui sort de votre radar sans crier gare. Une perte de temps qui vous agace.

Résolution candidat : être transparent avec le recruteur. N'ayez pas peur d'annoncer que vous avez finalement renoncé à rejoindre l'entreprise ou que vous avez accepté une autre offre. Mieux vaut un peu d'honnêteté et bien entendu pas à la dernière minute. Qui sait, peut-être serez-vous amené à recroiser ce recruteur dans le futur...

giphy-10

Le Lapin Blanc

Comme le Lapin blanc dans Alice au Pays des Merveilles, il est en retard, en retard, toujours en retard. Et si la première impression constitue un véritable biais dans le recrutement, elle est inévitable. Ce candidat vous apparaît tout d'un coup un peu moins professionnel que son CV ne voulait bien laisser paraître.

Résolution candidat : ne pas être retard mais ne venez pas 30 minutes en avance non plus ! Si vous avez tendance à être toujours en retard, faites un effort lorsque vous rencontrez un recruteur et prévoyez une marge de sécurité pour arriver quelques minutes en avance. En cas d'impondérable, prévenez votre interlocuteur dès que possible sans oublier de présenter vos excuses. 

giphy (2)-6

Monsieur-je-sais-tout

Il sait tout, il a tout fait, il connaît même très bien votre métier : « je sais combien ce profil est compliqué à trouver, je suis le candidat idéal ». Soyons clair, nous ne sommes plus dans la confiance en soi mais dans l'arrogance, non ? Ce candidat manque tout simplement d'objectivité, il n'a pas de faiblesse et il le revendique.

Résolution candidat : se montrer confiant mais pas surconfiant. Restez modeste ! Évitez que le recruteur ne vous prenne en grippe à votre première tirade digne du Cid et ne vous survendez pas. Vous avez confiance en vous ? Le recruteur devrait le percevoir à votre façon de répondre simple et factuellement à ses questions.

giphy (3)-3

Le sans-gêne

À peine entré dans la salle, il vous tutoie déjà. Certains n'y verront pas d'offense  esprit start-up quand tu nous tiens – mais la plupart le prendront comme une marque d'irrespect. Jusque-là, à chacun de juger. Pourtant, lorsque son mobile sonne et qu'il décroche, il y a peu de chance pour que ça passe. Il ne manquerait plus qu'il vous demande s'il peut vapoter !

Le sans-gêne se décline aussi en ce candidat qui se sent tellement à l'aise en entretien qu'il commence à entrer dans les détails de sa vie personnelle, à tel point que cela en devient gênant.

Résolution candidat : ne pas raconter sa vie mais trouver le juste milieu pour quand même créer du lien. Gardez de la distance. Le recruteur fera tout pour que vous vous sentiez à l'aise, mais cela ne signifie pas qu'il deviendra votre confident.

 giphy (10)

L'embrouilleur

47 % des recruteurs ont décelé des mensonges dans les CV. Une courte formation qui se transforme en un parcours complet dans une école prestigieuse, un niveau de langue surévalué, des expériences gonflées voire inventées, sans oublier le salaire annuel qui prend parfois quelques K de plus : ce candidat pratique à merveille l'art de l'illusion.

Résolution candidat : l'entretien est un peu « le grand révélateur ». Un bon recruteur saura détecter en quelques questions seulement le vrai du faux dans ce que vous avancez. Vous passez entre les mailles du filet ? Le quotidien du poste pourrait bien une fois de plus vous rattraper.

 giphy (8)

La cassette pré-enregistrée

Alors oui, pour certains candidats une bonne préparation revient à apprendre son discours par cœur. Une fois lancé vous ne pouvez plus l'arrêter. Le recruteur sait reconnaître un discours formaté que le candidat répète à chaque entretien. Très souvent d’ailleurs il récite son CV, chose inutile car le recruteur sait lire.

Résolution candidat : ne pas sortir un discours bateau tout fait et rester naturel, c'est que le recruteur attend. Si vous maîtrisez parfaitement votre parcours et les points forts de vos expériences, misez sur l’authenticité. N’ayez pas l’air de réciter vos réponses et restez vous-même.

giphy (11)-1

Le touriste 

Il attaque l'entretien par un « pour être honnête, je ne connais pas votre entreprise, pouvez-vous m'en parler un peu avant de commencer ? » ! Une belle marque d’intérêt qui se conclura dans la majorité des cas par un entretien écourté et un mail de remerciement.

Résolution candidat : ne pas se rendre à un entretien la fleur au fusil, c'est montrer que l'on est vraiment motivé. Renseignez-vous sur l'entreprise, au moins le minimum syndical et préparez-vous en étant sûr d'avoir bien compris le poste pour lequel vous vous présentez. Quelques informations sur le secteur et sur votre interlocuteur ne seront pas de trop.

giphy (4)-3

Le passionné inarrêtable

Vous lui avez posé une simple question sur ses hobbies et vous retrouvez à écouter un exposé sur le macramé. Oubliée l'entreprise, les missions, le voilà parti dans un monologue sans commune mesure. Et avec un peu chance, vous tomberez sur une passion exotique, un hobby peu conventionnel qui vous mettra mal à l'aise. Un passionné, c'est bien mais un trop passionné peut être déroutant, voire fatiguant...

Résolution candidat : ne pas passer trop de temps à parler de ses passions, mais les évoquer quelques minutes si l'entretien s'y prête. Cela montre votre capacité à vous investir vraiment dans ce que vous aimez. Le temps qui vous est imparti pour lui prouver que vous êtes le meilleur candidat est court. Profitez-en pour aller à l'essentiel et décrire vos expériences. Vous pourriez regretter de voir l'entretien se conclure sans que vous ayez eu le temps de mettre en avant vos motivations.

téléchargement

Le critique

Il ne cache pas sa frustration quant à son ancienne équipe, dénigre son manager, se plaint de n'avoir pas été traité à sa juste valeur. Il s'accorde le mérite de ses réussites mais décharge ses échecs sur ses collaborateurs. Après tout, ce n'est pas de sa faute s'il était entouré d'incompétents.

Résolution candidat : ne pas être négatif en entretien et valoriser chacune de ses expériences ! Peu importe votre ressentiment pour votre ancien employeur, n'en faites pas l'étalage lors de vos entretien car cela est souvent perçu très négativement. Pire, le recruteur pourrait y voir un défaut d'adaptabilité de votre part.

Et le recruteur dans tout ça ?

S'il y a des candidats qui exaspèrent, certains recruteurs devraient également balayer devant leur porte. Morceaux choisis :

  • Le recruteur qui ne vous laisse pas en placer une : vous en savez finalement plus sur lui en sortant de l'entretien que lui de vous.
  • Le recruteur qui vous raconte sa vie : il a l'air plus préoccupé de vous mettre au courant de sa situation familiale que de connaître vos motivations pour rejoindre l'entreprise.
  • Le recruteur impoli : il vous reçoit avec 20 minutes de retard, a expédié l'entretien en moins de 30 minutes et a passé son temps sur son mobile.
  • Le recruteur persécuteur : il vous harcèle de questions, dénigre vos expériences, tente par tous les moyens de vous déstabiliser.
  • Le recruteur qui filtre les appels : il n'y a pas d'avancée sur le processus, le manager n'a pas fait de retour, alors pourquoi perdre son temps à prévenir les candidats ?
  • Le recruteur qui ajoute une étape au processus pour faire patienter le candidat en attendant le retour du manager.
  • Le recruteur qui fait un retour bateau car le motif du rejet est peu louable.
  • Le recruteur qui envoie un mail de retour négatif automatique en fin de processus sans prendre la peine de le personnaliser alors que le candidat a consacré beaucoup de temps et d'énergie. 

 giphy (7)-2

Alors et si en 2019, candidats et recruteurs prenaient de bonnes résolutions pour faire de l'entretien un moment d'échange convivial et constructif ? Chacun y a quelque chose à gagner !

Toute l'équipe d'EASYRECRUE vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année !

Posté par Julie Atlan
le 20 décembre 2018

Catégories
autres , Article

Suivez-moi sur :
ARTICLE SUIVANT >>

SOYEZ LE PREMIER À COMMENTER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos conseils
et actualités RH par Email

New Call-to-action

Nos ressources RH (LB, eBook, …)

New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action