roi kpi performance des recrutements

Améliorez vos KPI avec l'entretien vidéo différé !

Voilà plusieurs semaines que nous abordons le sujet des indicateurs de performance à suivre lorsque l’on est un bon recruteur, et ce afin d’améliorer ses processus et d’être toujours plus efficace. Optimiser la présélection en la rendant moins chronophage et plus qualitative, réduire le temps du recrutement et, in fine améliorer l’expérience candidat : autant de challenges auxquels vous pouvez répondre en vous dotant des bons outils et notamment de l’entretien vidéo. Réponse en infographie.

Introduction

Pour se mettre en situation, nous vous invitons à vous mettre à la place du recruteur d’une grande banque française. Elle a ouvert 120 postes cette année. Zoom sur son processus de recrutement.

#1. L’entretien vidéo : votre agenda dit merci !

Un entretien téléphonique de présélection dure en moyenne 30 minutes, auxquelles s’ajoutent 5 minutes évaluées pour l’organisation en amont de ce rendez-vous – sans compter le temps passé à tenter de joindre en vain un candidat qui ne répond pas car vous appelez en masqué. Imaginez alors, suite aux 120 offres que vous avez postées cette année, vous avez reçu 6 000 CV. Un premier tri vous aura permis d’en retenir environ 1 200 (soit 20 %). Vous aurez donc passé 700 heures pour la présélection de ces candidats.

Imaginez maintenant que la banque ait opté pour l’entretien vidéo différé pour réaliser cette présélection. Il vous faut en moyenne dix minutes pour créer un questionnaire puis, pour chaque vidéo reçue, vous passez environ huit minutes à visionner et évaluer le candidat. Résultat : vous gagnez 17 minutes par candidat, ce qui revient à un gain non négligeable de 520 heures sur la présélection – soit un tiers du temps annuel d'un collaborateur.

#2. Améliorez votre taux de conversion grâce à la vidéo 

En tant que recruteur, vous rencontrez 30 % des candidats présélectionnés auxquels vous consacrez une heure. Pourtant, suite aux entretiens en face à face, vous reconnaissez avoir identifié rapidement les candidats qui étaient hors-scope : environ 15 % soit 54 candidats.

Grâce à l’entretien vidéo différé, vous auriez ainsi pu alors vous éviter 54 heures d’entretiens inutiles et allouer ce temps au visionnage d’un plus grand nombre de vidéos de candidat : ainsi en ouvrant le champ de la présélection initiale vous donner leur chance à des profils plus atypiques.

#3. Le  « time to hire » optimisé grâce à l’entretien vidéo

Le temps du recrutement est propre à chaque entreprise et dépend de nombreux facteurs. Toutefois, il est possible d’affirmer que la présélection vidéo permet de réduire son « time to hire », et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, la phase de tri des CV est facilitée car vous pouvez être moins pointue dans sa sélection. Vous savez que la vidéo vous aidera à affiner vos choix. Et dans la mesure où le temps alloué au visionnage est réduit de moitié par rapport à celui des entretiens téléphoniques, vous pourrez aisément inviter un plus grand nombre de candidats à passer un entretien vidéo différé.

Puis, la phase de décision elle aussi est raccourcie. En effet, les candidats répondent en moyenne en 3 jours à une invitation pour passer l’entretien vidéo. Vous, recruteurs et managers pouvez chacun visionner l’entretien, l’évaluer et juger ensemble de la pertinence de recevoir un candidat ou non. Vous voyez ainsi plus de candidats en moins de temps. Enfin, parce que la présélection vidéo permet une identification plus qualifiée (et plus rapide) des candidats à rencontrer, la probabilité de trouver le meilleur candidat pour le poste est nécessairement plus importante. Le bon match implique alors un taux d’acceptation de l’offre plus élevé. Ajoutons également que l’ensemble des vidéos constitue une base de données qualifiée pouvant être utilisée dans le cadre d’autres recrutements.

#4. Une expérience candidat valorisée

Souvenez-vous de ces heures passées à essayer de trouver un créneau pour échanger avec un candidat. Si certains ne sont pas en poste, d’autres au contraire ont des horaires de bureaux à respecter. Avec la vidéo différé, fini les contraintes, puisqu’elle permet au candidat de réaliser son entretien quand il le souhaite dans un temps défini. Cette flexibilité apporte un confort certain au recruteur comme au candidat. De plus, vous serez sans doute surpris d’apprendre qu’en dépit de l’aspect déstabilisant et stressant que revêt la vidéo, 81 % des candidats ont apprécié l’expérience et 82,5 % souhaiteraient la renouveler. La communication est d’ailleurs un facteur clé de succès dans l’engagement des candidats, ce qui garantit un taux de retour plus important.  

 Infographie

Infographie_Recrutement_booster vos kpi avec l'entretien video - Copie.jpg

Alors, si vous aussi vous boostiez vos KPI grâce à l’entretien vidéo différé ?

New Call-to-action

 

Posté par Julie Atlan
le 7 décembre 2017

Catégories
kpi recrutement , processus de recrutement , Infographie

Suivez-moi sur :

SOYEZ LE PREMIER À COMMENTER

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos conseils
et actualités RH par Email

New Call-to-action

Nos ressources RH (LB, eBook, …)

New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action
New Call-to-action